– Spectacle offert pour le secours populaire le 14 novembre

Demain samedi, à 15 heures,  j’offrirai au nom de notre association un spectacle pour les 70 ans du secours populaire à Saumur .

Cette association nationale existe depuis 1945 .Elle a pour but d’aider efficacement les plus défavorisés, y compris les enfants bien sur.A lire à suivre un article intéressant sur cette association.secours populaire

Le secours populaire veut se faire entendre, alors il fait la fête.

À l’occasion des 70 ans du Secours populaire, des manifestations sont organisées dans toute la France. L’occasion de se faire entendre pour la dernière association caritative arrivée en Saumurois. « Et pourquoi pas avoir plus de soutien de la collectivité » souligne Edith Richard responsable de l’antenne saumuroise. Pour faire la fête, le rendez-vous est donné le 14 novembre 2015, toute la journée avec un programme éclectique.


Simawé

C’est en 2013 que le secours populaire a pris ses aises à Saumur au 44 route de Rouen. L’association vient en complément des autres associations. « Nos orientations principales ce sont les enfants et nous avons besoin de nous faire connaître pour obtenir plus de soutien. C’est pourquoi, nous organisons cette grande journée le 14 novembre. Il y en aura pour tous les goûts, de l’improvisation avec les Impropulsifs à Bretelles, des concerts avec la chorale la Viva, les Chats Noirs de Saumur ou encore le rock de Simawé, » explique Lydie Bénard, membre de l’association.Un peu d’histoire.

Le secours populaire français a vu le jour en 1945. Il vient en aide aux populations victimes de précarité, de pauvreté et autres inconvénients de la vie actuelle. La première apparition de l’association à Saumur remonte à 2006 avec l’intervention de l’antenne mobile,  »Solidaribus’’. L’action de l’association va crescendo. En 2009, mille quatre-vingt-quatorze familles sont reçues et trois mille sept cent quarante personnes accueillies par dix-huit bénévoles. En 2013, ce sont trois mille cent quatre-vingt-treize familles et dix mille huit cent cinquante-deux personnes accueillies par les quarante-trois bénévoles. Les nouveaux locaux offrent de vastes salles. Accueil, espace libre-service alimentaire, vestimentaire et bureaux. Tous les travaux de remise en état et d’agencement ont été effectués par les bénévoles saumurois. « Dans notre logique, les personnes reçues, ne sont pas des assistées, »relate Edith Richard, la responsable de l’antenne saumuroise. « Après un premier entretien individuel avec une spécialiste de l’accueil, une étude de leurs revenus est faite. Elles se voient attribuer une carte dotée d’un certain nombre de points mensuels. Tout ce qu’elles vont se procurer au sein de nos services (alimentaire, vestimentaire…), elles l’achètent à un prix extrêmement faible pour ne pas dire dérisoire. Nous leur proposons toutes sortes de choses nécessaires, alimentation, produits bébés, vêtements … Chaque mois, nous remettons sur leur carte le nombre de points qui seront utilisés pour leurs achats. »

Toutes les couches de la population sont représentées.

Les difficultés de la vie actuelle touchent de plus en plus de personnes venant d’horizons et de conditions différents. Des personnes touchées par le chômage, des étudiants, des retraités dont les niveaux de retraite ne leur permettent plus d’assumer les charges de la vie courante, des familles monoparentales avec enfants et même des personnes ayant un emploi générant un revenu salarial trop faible. « Malheureusement les demandes s’accroissent et j’ai bien peur que nous ne soyons pas au bout de nos peines à ce sujet. »

L’approvisionnement des centres.

« Nous disposons de produits venant de la communauté européenne, complétés par des collectes alimentaires effectuées aux portes des grandes surfaces. Nous avons une plateforme régionale située à Aifrefeuille qui dispatche ensuite sur les différents centres de distribution. Pour la partie vestimentaire, les dons nous viennent des grandes surfaces qui déstockent vers nous après leurs soldes. Tous les produits ainsi récoltés sont mis à la disposition des personnes en ayant un réel besoin. Nous ne touchons aucuns subsides en provenance de l’Etat ou du département ; tout au plus une petite contribution venant de la municipalité. »

Un accueil hebdomadaire.

« Nous accueillons en moyenne une centaine de familles par semaine. Pour Saumur, l’accueil a lieu les mercredis et vendredis de 9h à 11h en nos locaux du 44, route de Rouen. Le deuxième samedi de chaque mois, nos portes sont ouvertes à tous les publics de 10h à 17h. Les ventes faites ce jour là ne concernent que les vêtements, les livres, les bibelots et des jouets.»

Le programme du 14 novembre Salle Martineau à Saint Lambert des Levées

– 14h – Lâcher de pigeons
– 15h15 – Le clown Camenbert
– 16h30 – Impropulsif à Bretelles
– Toute la journée : Jeux et animation avec participation solidaire – Bar et restauration
– 20h30 Concerts : Chorale la Viva, Les Chats Noirs de Saumur et Simawé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :